Amiante : Martine Aubry " bouleversée " par sa mise en examen

Elle est restée discrète pendant quelques mois. Mise en examen début novembre pour " homicides et blessures involontaires " dans l'affaire de l'amiante, Martine Aubry, la maire de Lille est sortie de son silence et s'est confiée au micro de RTL. Dans cet entretien accordé mardi soir, elle revient notamment sur sa mise en examen par la juge Marie-Odile Bertella-Geffroy et confie avoir été " bouleversée ".

" Pendant les deux mois entre la convocation et l'audition par le juge, j'ai été bouleversée par cela ", confie d'abord l'ex-première secrétaire du PS. " Nous sommes nombreux à être mis en examen. J'ai l'impression qu'on utilise un peu mon nom. De manière plus douloureuse, j'ai eu peur que les Français à un moment donné puissent croire que j'avais failli. Ce qui n'est pas le cas. Mais depuis que j'ai été auditionnée, je sais bien que tout ça se terminera correctement, car il n'y a pas de faute à me reprocher ", ajoute celle qui a profité de cette interview pour annoncer qu'elle briguerait un troisième mandat à la mairie de Lille en 2014. Et de conclure : " J'espère néanmoins que les victimes de l'amiante pourront avoir un procès, comprendre ce qui s'est passé. C'est vraiment un domaine sur lequel j'ai beaucoup travaillé : j'ai moi-même mis en place la préretraite pour les amiantés, l'indemnisation. Je pense que nous devons comprendre ce qui s'est passé et aller jusqu'au bout. "" Une faute qui n'existe pas "Rapidement, Marie-Odile Bertella-Geffroy a réagi sur RTL aux propos de Martine Aubry. Et notamment à cette petite phrase de la maire de Lille : " Comment pouvait-on me reprocher une faute qui d'ailleurs n'existe pas ? " Pour " un juge d'instruction qui convoque quelqu'un, qui l'entend pendant des heures, qui peut prendre une décision de témoin assisté ou de mise en (...) Lire la suite sur elle.fr

Amiante : la mise en examen de Martine Aubry annulée ?
Martine Aubry mise en examen : demande d'annulation déposée
Martine Aubry mise en examen dans le dossier de l'amiante
>> Voir toutes les news Societe sur le site Elle.fr

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.