Ami Vitale : « nous faisons tous partie du problème mais nous pouvons aussi faire partie de la solution »

Ami Vitale, Photographe du National Geographic Magazine, Ambassadeur Nikon
·2 min de lecture

Ami Vitale a commencé par couvrir les conflits au Kosovo, au Cachemire et en Palestine, puis s'est intéressée à la faune sauvage et la flore, puis dernièrement à la mort de Sudan, le dernier rhinocéros blanc du Nord du monde, un reportage très émouvant. Elle a remporté cinq prix World Press Photo et a travaillé sur de nombreux projets de sensibilisation aux menaces qui pèsent sur la faune et la flore, ainsi que sur la collecte de fonds pour aider à protéger les animaux et le monde de la nature.

Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord, est mort

Ami Vitale. © Tous droits réservés
Ami Vitale. © Tous droits réservés

Qu'est-ce qui vous a donné l'envie de parcourir le monde pour trouver et faire des reportages ?

Cela a commencé quand j'étais une enfant douloureusement timide, introvertie, qui avait vraiment peur des gens et de ce monde. Le fait de prendre la caméra m'a donné ce « super pouvoir » et m'a aidé à m'épanouir, mais également m'a permis de me concentrer sur les autres. J'ai toujours eu ce sentiment de curiosité mais j'avais trop peur. Je suis reconnaissante d'avoir découvert la photographie, car c'est ce qui m'a donné la force, le pouvoir d'écouter les autres. En m'intéressant de plus en plus à la narration et en réalisant le pouvoir de la transmission de mes reportages par l'écriture et les photos, j'ai compris que je pouvais amplifier la voix des autres. C'est une belle chose à découvrir.

C'est merveilleux de regarder une belle photo mais elle doit avoir un sens

La photographie doit-elle avoir un but et un sens pour vous ?

Absolument. C'est merveilleux de regarder une belle photo mais elle doit avoir un sens. Le photographe est le plus grand communicateur. Il transcende les pays, les cultures et les religions, et peut être cette chose qui nous relie tous. J'ai l'impression que nous avons la capacité, si nous le voulons, de voir les choses qui nous divisent. Mais si vous creusez un peu et que vous cherchez aussi les choses qui nous relient et nous rappellent notre humanité commune, elles...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura