Ami Ayalon, ancien directeur de la Sécurité intérieure israélienne : "Avec l'annexion, ce sera l'apartheid"

Avec quelque 300 anciens généraux de l'armée et commandants des services de défense et de sécurité, Ami Ayalon ne cesse depuis des semaines de prévenir que toute annexion unilatérale de la Cisjordanie, prévue par le plan de paix de Donald Trump, conduirait à repartir dans un cycle de guerre sans fin. Héros des commandos de marine, ancien chef d'état-major de la flotte de l'État hébreu, ex-patron du Shin Bet chargé de l'antiterrorisme, député travailliste puis initiateur du plan de paix "La Voix du peuple", Ami Ayalon, qui a eu 75 ans samedi, pense surtout que Benjamin Netanyahou s'apprête à "tuer" la démocratie.

Que va-t-il se passer si le gouvernement annonce comme prévu la semaine prochaine l'annexion unilatérale d'une partie des Territoires palestiniens?
La situation va devenir très dangereuse. Ahmed Jibril, l'une des voix de la résistance palestinienne annonce que son peuple ne hissera pas le drapeau blanc, qu'il ne sera pas le seul à souffrir des conséquences de cette décision. L'autorité palestinienne, elle, n'appelle pas à la violence mais son président Mahmoud Abbas est dépassé par les évènements et une partie de sa population le considère comme un collaborateur d'Israël.

Pourquoi le chef du Mossad s'est-il rendu tout récemment à Amman, en Jordanie?
Je ne connais pas le contenu du message personnel qu'il a remis au Roi de la part du Premier ministre mais je devine la réponse. Abdallah a compris ce qui s'est passé avec les printemps arabes lorsque les dirigeants s'acc...


Lire la suite sur LeJDD