Amerrissage réussi pour le vaisseau spatial Starship au terme d'un vol test, une première

Le gigantesque vaisseau spatial Starship a réussi à amerrir ce jeudi 6 juin dans l'océan Indien. « Un exploit épique », a salué son propriétaire, le milliardaire Elon Musk et directeur de SpaceX. Les trois précédents essais s'étaient en effet terminés dans des explosions. Une réussite qui ouvre un peu plus la voie à la colonisation d'autres planètes.

« C'est un pas de plus vers le retour de l'humanité sur la Lune » a réagi Bill Nelson, le directeur de la Nasa, après cet essai réussi. Le vaisseau Starship doit notamment servir, dès 2026, à transporter sur la Lune des astronautes de l'Agence spatiale américaine, lors de la mission Artémis.

C'est aussi l'instrument qui devrait permettre au PDG de SpaceX, Elon Musk, de réaliser son but ultime en établissant une colonie autonome sur Mars afin de faire de l'humanité une espèce multiplanétaire. Pour le moment, il reste encore un peu de chemin à parcourir.

La fusée de 120 mètres de haut, qui à terme devrait être complètement réutilisable, se compose de deux parties : un étage de propulsion et, au-dessus, le vaisseau spatial Starship.

Ce jeudi 6 juin, quelques minutes après le décollage, le propulseur a amerri dans le golfe du Mexique. Le vaisseau spatial, lui, a continué dans l'espace pendant une heure avant de rentrer à nouveau dans l'atmosphère à 25 000 km/h.

Quelques tuiles se sont envolées et un aileron a été endommagé, mais malgré tout, Starship a bien amerri. Un prochain essai devrait avoir lieu prochainement.


Lire la suite sur RFI