American Dream : ce qu’il reste du rêve

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Clint Eastwood a tout connu : des rôles de jeune premier jusqu’aux succès internationaux, en tant qu’acteur, réalisateur et producteur. Au fil des années, il a su imposer son regard bleu perçant devant mais aussi derrière la caméra. Aujourd’hui cinéaste atypique et indépendant, ses films sont empreints de ses obsessions et de ses convictions libertariennes. Avec "Clint, le dernier héros", un podcast hors-série Clap! en 3 épisodes, Laurie Cholewa passe en revue ce qui nourrit le cinéma d’Eastwood.

Dans ce deuxième épisode, partons avec Eastwood à la poursuite du rêve américain.

De la guerre de Sécession (Le Bon, la Brute, Le truand, Josey Wales hors-la-loi…) au 11 septembre (American Sniper, Le 15h17 pour Paris…), redécouvrir la filmographie de Clint Eastwood, c’est voir défiler tous les événements marquants, toutes les tragédies qui ont jalonnées l’histoire des Etats-Unis. Et dans ses films, en fin observateur de la société américaine, il questionne et déconstruit ce qu’on appelait l’American Dream.

Avec les éclairages de Jean-Christophe Turr, journaliste cinéma chez Canal +, de Jean-Louis Fabiani sociologue et auteur d’un essai sur Clint Eastwood aux Editions La Découverte et d’Andrea Grunert, docteure en cinéma et autrice de  "Dictionnaire Clint Eastwood" aux éditions Vendémiaire.

 

Présentation : Laurie Cholewa

Production : Marc O. Grünfeld

Montage : Victor Naulleau

Mixage : Eliot Just


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles