« Amenez-moi au Capitole » : quand Trump voulait rejoindre ses partisans lors de l’attaque du Congrès

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« Amenez-moi au Capitole tout de suite ». Depuis plusieurs mois, un groupe d’élus du Congrès américain mène une enquête sur le comportement de Donald Trump lors de l’assaut du Capitole qui a eu lieu au début de l’année 2021. Ce 6 janvier, les partisans de Trump avait tenté de prendre de force le bâtiment officiel. Mardi, une ancienne collaboratrice de la Maison Blanche a témoigné devant la commission d’enquête, apportant de nouvelles révélations sur le déroulé des événements. Selon Cassidy Hutchinson, qui était alors assistante de Mark Meadows, le chef de cabinet du président, lors de cette journée, Donald Trump a essayé de prendre le volant de la voiture présidentielle à un policier du Secret Service pour se mêler à ses partisans, qui marchaient vers le Congrès afin de tenter de bloquer la certification de la victoire de Joe Biden à la présidentielle. « Je suis le putain de président, amenez-moi au Capitole tout de suite », aurait-il dit, tentant d'attraper le policier au collet. « Monsieur, vous devez retirer votre main du volant, nous rentrons » à la Maison Blanche, lui aurait répondu le policier.

« J'en ai rien à foutre qu'ils soient armés ». Lors de ce coup de folie, Donald Trump savait que ses partisans étaient armés, a révélé la commission parlementaire. Ce qui ne l’a pas empêché de les inviter à marcher vers le Capitole. « J'en ai rien à foutre qu'ils soient armés, ils ne sont pas là pour me faire du mal », aurait lâché le président américain quelques jours avant...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles