Amendements identiques, attaques personnelles... On vous raconte l’examen surréaliste de la réforme des retraites en commission

franceinfo avec AFP

C'est inédit depuis la révision constitutionnelle de 2008. Noyée sous des milliers d'amendements, la commission spéciale retraites à l'Assemblée a mis un terme à ses travaux dans la soirée du mardi 12 février sans avoir achevé l'examen des 65 articles du projet de loi ordinaire. C'est donc la version du gouvernement qui sera examinée à partir du 17 février dans l'hémicycle, sans les minces changements votés en commission.

"Notre commission a beaucoup travaillé : 75 heures de discussion et 5 566 amendements examinés", s'est tout de même félicitée sa présidente (LREM), Brigitte Bourguignon. Face à l'obstruction assumée des "insoumis", qui avaient déposé plus de 19 000 des quelque 22 000 amendements, la commission a piétiné durant neuf jours. Elle va siéger une ultime fois mercredi pour examiner le volet organique de la réforme.

Voici ce qu'il faut retenir de ces débats houleux, dans une ambiance parfois surréaliste.

Près de 22 000 amendements, dont beaucoup identiques

A eux seuls, les 17 élus "insoumis" ont déposé 19 357 amendements, soit 88,9% du total. Cela vire à "l'absurdité", a dénoncé le ministre des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, pointant des amendements LFI supprimant chaque alinéa, y compris sur les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi