Amendement contesté sur l'huile de palme : Greenpeace France demande un nouveau vote "aujourd'hui"

franceinfo

Les députés ont voté jeudi 14 novembre, sans débat, un report à 2026 de l'effacement de l'huile de palme de la liste des biocarburants, une décision aussitôt dénoncée par les associations écologistes qui fustigent "le lobbying éhonté de Total". "Visiblement il y a des problèmes dans les décomptes de voix. Nous demandons que cela soit revoté aujourd'hui", a déclaré vendredi sur franceinfo Clara Jamart, responsable des campagnes forêts à Greenpeace France.

franceinfo : Que pensez-vous de ce vote ?

Clara Jamart : Il est évident que les députés ont cédé au lobby agressif mené par Total depuis plus d'un an sur ce sujet pour réintroduire la niche fiscale bénéficiant aux agrocarburants produits à partir d'huile de palme. C'est d'autant plus incompréhensible qu'Elisabeth Borne avait déclaré fin août que jamais le gouvernement ne céderait au lobby de Total, que c'était le sens de l'histoire que de réduire nos importations d'huile de palme et qu'en France, il n'y aurait plus cadeau fiscal fait à l'huile de palme dans les agrocarburants.

Qu'est-ce que cela pose comme problème ?

Cela pose de gros problèmes de déforestation en Asie du sud-est, notamment en Indonésie, puisque Total se fournit pour faire fonctionner sa bioraffinerie dans des plantations en Indonésie dans des zones qui subissent des forts taux de déforestation. 24 millions d'hectares de forêts indonésiennes ont disparu dans les 25 dernières années. C'est (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi