Amende record pour Facebook : "Une centralisation des données personnelles sans équivalent à l'échelle de la planète"

franceinfo
Facebook va devoir verser une amende record de 5 milliards de dollars infligée par un régulateur américain pour ses manquements en matière de protection des données personnelles.

"Il y a une centralisation des données personnelles sans équivalent à l'échelle de la planète", a dit Nicolas Arpagian, spécialiste de cybersécurité, samedi 13 juillet sur franceinfo, alors que l'autorité de la concurrence américaine s'apprête à sanctionner le géant du numérique Facebook d'une amende de cinq milliards de dollars pour "utilisation abusive" des données des utilisateurs selon plusieurs médias américains. "Le modèle économique de Facebook est fondé sur l'utilisation de vos données personnelles", explique le spécialiste. "Il faut être sans cesse vigilant à ce que l'on publie sur les réseaux", a-t-il prévenu.

franceinfo : Les données personnelles, c'est le trésor de guerre de Facebook, c'est une mine d'or ?

Nicolas Arpagian : C'est le carburant car c'est ce qui permet, par l'accumulation et le croisement de ces données, un profilage qui va être commercialisé auprès des annonceurs. C'est la base même du modèle économique de Facebook. Cela génère d'ailleurs des revenus publicitaires gigantesques : 22 milliards de bénéfice chaque année.

Qu'est-il reproché exactement à Facebook par rapport aux données personnelles ?

On est dans une sanction qui intervient après la découverte en mars 2018 de l'utilisation abusive des données personnelles des utilisateurs par la société Cambridge Analytica. Cette entreprise a exploité environ 50 millions de profils d'utilisateurs, dont 30 millions (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi