Amende infligée à l'assureur téléphonique de la Fnac : ce qu'il faut savoir sur la fraude et les moyens d'être remboursé

franceinfo
L'assureur Sfam a été sanctionné d'une lourde amende pour des pratiques commerciales trompeuses, ont annoncé vendredi les services de la répression des fraudes.

Le nom ne vous dit sans doute rien mais vous êtes peut-être client de la Sfam sans le savoir. Cette entreprise gérait jusqu'à très récemment la souscription à une assurance pour des produits high-tech dans les magasins Fnac. Vendredi 14 juin, les services de la répression des fraudes (DGCCRF) ont annoncé que la Sfam allait écoper d'une lourde amende pour des pratiques commerciales trompeuses. L'amende est de dix millions d'euros, selon Le Parisien, une somme "inédite", souligne le journal. Mais que reproche-t-on à cette compagnie ? Et comment savoir si vous en êtes victime ? Voici des éléments de réponse.

La Sfam, c'est quoi ?

Créée en 1999, la société française d'assurances multirisques (Sfam) est implantée en France à Romans-sur-Isère, Roanne et Paris. Affichant une croissance impressionnante, comme le remarquait en 2017 La Tribune, la Sfam a bâti son succès sur des contrats offrant des garanties étendues sur les téléphones portables et autres appareils électroniques. "Nos assurances couvrent des millions de clients en Europe. Nous sommes présents en France, en Belgique, en Espagne et en Suisse grâce à nos 2 500 partenaires" comme Welcom', Phoneandphone, Cdiscount ou Bouygues, décrit le site de la société. Elle possède par ailleurs 11% du capital du groupe Fnac Darty et est ainsi son deuxième actionnaire derrière le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi