Amel Bent : son mari Patrick placé en prison pour une affaire d'escroquerie

C'est un véritable coup dur qu'est en train de vivre la famille d'Amel Bent. Quelques semaines après la naissance de son troisième enfant, la chanteuse vient en effet d'apprendre l'incarcération de Patrick Antonelli, son compagnon, à la maison d'arrêt de Nanterre.

Alors que ce dernier venait tout juste d'échapper à la case prison suite à une affaire de trafic de permis de conduire, grâce notamment à un arrêt de la cour d'appel de Versailles, le coach sportif n'a cette fois-ci pas eu d'autre choix que de se rendre à la justice après avoir vu le tribunal correctionnel de Nanterre le condamner à une peine de 15 mois d'emprisonnement le 8 mars dernier. Il avait néanmoins bénéficié à l'époque d'un mandat de dépôt différé pour assister l'interprète de Un, deux, trois durant sa grossesse et devait donc se rendre de lui-même ce mardi 3 mai 2022 sous peine d'être recherché par la police.

Le mari d'Amel Bent en prison

Pour quelle raison le mari de la coach de The Voice passe-t-il aujourd'hui derrière les barreaux ? Il lui est reproché d'avoir exercé de façon illégale la profession d'agent de sécurité en remplaçant l'un des gardes du corps d'Amel Bent, mais également d'avoir mis en place une escroquerie. Bien qu'il n'avait pas le droit d'exercer un tel métier, il aurait tout de même présenté une facture et aurait ensuite bénéficié d'une aide de l'Etat versée afin de compenser la baisse d'activité causée par le Covid alors qu'il n'était pas...

Lire la suite


À lire aussi

Affaire du Rubygate : six ans de prison requis contre Silvio Berlusconi
6ix9ine reste en prison mais voit son affaire d'abus sexuel sur mineure classée
Familles nombreuses - la vie en XXL : un enfant aux urgences et placé sous appareil respiratoire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles