Amel Bent, son mari escroc par amour : ses confidences troublantes

Depuis ce mercredi 17 juin 2020, Patrick Antonelli, mari d'Amel Bent, est jugé dans l'affaire du trafic des permis de conduire à la préfecture des Hauts-de-Seine. L'homme qui comparait pour corruption et blanchiment s'est longuement expliqué sur cette fraude au permis, ce jeudi 18 juin 2020, comme révélé par Le Parisien. Le père d'Hanna et Sofia a affirmé que sa "dégringolade" avait débuté en 2013, lorsqu'il fait la rencontre d'Amel Bent.

Lui, gérant d'auto-école, se retrouve face à des problèmes financiers : "Contrôles fiscaux, moins d'inscriptions à l'auto-école", et l'amour qui porte à l'interprète de Ma philosophie le pousse à vouloir gagner plus d'argent. "Je tombe amoureux d'elle, j'ai moins de moyens mais je veux être au niveau quand on sort avec les gens qu'elle fréquente," s'est-il souvenu à la barre. C'est donc pour avoir un joli train de vie, pour assurer face à sa femme, qu'il se laisse tenter par cette fraude au permis.

Des people cités !

Dans cette histoire, plusieurs personnalités ont été citées, à l'instar d'Ali Baddou. L'animateur a déboursé pas moins de 10.000€ pour avoir le permis, et le footballeur Jérémy Menez s'est également présenté dans l'auto-école de Patrick Antonelli. "Des personnalités, il n'y en a pas tant que ça," a d'abord affirmé le mari d'Amel Bent. Et de révéler : " Jérémy Menez est venu de la part de quelqu'un, je ne sais pas qui. C'est par le bouche-à-oreille que les gens sont venus à moi", se défendant au passage de profiter des connaissances

Retrouvez cet article sur GALA

Suicide d’Ari Behn : sa fille aînée bouleverse à nouveau la Norvège
PHOTO - Joyce Jonathan, enceinte, dévoile son ventre arrondi
Les 12 coups de midi : qui est Colas, qui a détrôné Eric ?
« Il ne sait pas tuer » : Emmanuel Macron trop faible ?
Emmanuel Macron et Edouard Philippe "ont du mal à se blairer" : Franz-Olivier Giesbert se lâche