Amel Bent maman absente ? Ces reproches qu'elle craint de recevoir de la part de ses filles

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quand elle se lance dans l’aventure de la Nouvelle Star en 2003, Amel Bent est une jeune femme de dix-huit ans, sans grandes responsabilités. Aujourd’hui, l'interprète de Ma Philosophie est l’heureuse maman de deux petites filles qu’elle a eues avec son mari Patrick Antonelli, et ses absences à répétition liées à ses obligations professionnelles, ne sont plus sans conséquences. Et alors qu’elle revient sur le devant de la scène avec son septième album “Vivante”, d’ores et déjà dans les bacs, la jeune maman devrait reprendre la route.

Une nouvelle absence pour ses filles, que la chanteuse en maman attentionnée, a anticipée, comme elle le raconte dans Télé 7 Jours : “Je m’étais fait la promesse de toujours mettre, à la fin de mes albums, une chanson pour mes enfants. Comme si je préparais mon plaidoyer pour le jour où elles me diront : ’T’étais sur les routes, tu as raté ci ou ça, etc’.” L’artiste qui brille dans le paysage musical français depuis près de vingt ans, s’est préparée, comme bon nombre de parents contraints de s’absenter, à ce genre de remarque de la part de ses filles et à de quoi leur prouver que si elle n’est pas là physiquement, son cœur et son esprit veillent sur elles : “Je pourrais leur répondre qu’elles étaient dans toutes mes pensées, que je finissais à chaque fois avec elles, car à la fin ce sera avec elles.”

Si son métier exige qu'elle se déplace aux quatre coins de la France, Amel Bent le plus beau rôle de sa vie, être maman. Gaga de ses deux petites filles, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Une prise de risque" : Julian Bugier fait un gros pari dans le 13h de France 2
Héritage de Bernard Tapie : qu'a-t-il prévu pour ses enfants ?
VIDEO – « Il souffrait terriblement » : Franz-Olivier Giesbert raconte les derniers instants de Bernard Tapie
Elizabeth II s'agace d'un projet radical de Charles et Camilla
Elsa Esnoult sans tabou au sujet de ses complexes : "Je n'arrête pas de retoucher mes photos"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles