Les ambitions d'Anne Hidalgo pour 2022 : "Toute ma vie, j'ai déjoué les sondages"

·1 min de lecture

Si elle n'est toujours pas officiellement candidate, Anne Hidalgo pose régulièrement des jalons en vue de la présidentielle de 2022. Mercredi, la maire de Paris a ainsi lancé sa plateforme de réflexion "Idées en commun" lors d'une visite à Douai, dans le Nord. Mais si sa candidature est réclamée par de nombreux socialistes, l'élue reste à la traîne dans les sondages, bien loin du duo de tête composé d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. De quoi la faire hésiter à se lancer dans la bataille ? "Toute ma vie, j'ai déjoué les sondages", a-t-elle répondu dimanche, sur Europe 1, lors du Grand rendez-vous Europe 1/Les Echos/Cnews

"Porter la parole du rassemblement"

Interrogée sur son ambition présidentielle, Anne Hidalgo n'a pas confirmé sa candidature, et préféré mettre en avant la nécessite d'un travail à gauche. "Il faut se rassembler. Je veux mettre la parole qui est la mienne", explique-t-elle, rappelant "le fait qu'on est venu beaucoup me chercher, de tous les territoires, pour me dire : 'il faut porter cette parole du rassemblement'". 

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

En tout cas, à l'entendre, Anne Hidalgo ne se définit pas en fonction des études d'opinion. "Toute ma vie, j'ai déjoué les sondages". "Quand j'étais jeune étudiante, fille d'ouvrier, on était 3% d'enfants d'ouvrier à l'université. Si j'avais écouté tous les déterminismes qu'on voit à travers les statistiques, je ne serai ...


Lire la suite sur Europe1