Amazonie : disparition d'un journaliste britannique et d'un spécialiste des Amérindiens

Un spécialiste des peuples autochtones et un journaliste britannique sont portés disparus dans une région reculée d'Amazonie. Plusieurs associations ont appelé les autorités à lancer des recherches pour retrouver Bruno Pereira et Dom Phillips.

Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

Bruno Pereira, spécialiste brésilien des peuples autochtones, et Dom Philips, journaliste britannique et collaborateur régulier du quotidien The Guardian, ont été vus pour la dernière fois dimanche matin. Le premier facilitait les contacts pour le second. Ils auraient reçu des menaces dès la semaine dernière, selon des associations de défense des peuples indigènes.

Ces dernières n'ont pas précisé le type de menaces reçues, mais Bruno Araujo Pereira, fin connaisseur de la région et qui a longtemps travaillé à la Funai, un organisme gouvernemental chargé des peuples autochtones, a régulièrement fait l'objet de menaces de la part d'exploitants forestiers et miniers clandestins convoitant des terres indigènes.

Une zone difficile d'accès

Les deux hommes ont disparu alors qu'ils faisaient des recherches pour un livre dans la Vallée de Javari. Située dans le sud-ouest de l'Amazonie, non loin du Pérou, cette zone est très difficile d'accès et abrite des tribus dont une vingtaine sont totalement isolées.

Ils voyageaient sur un bateau neuf, avec 70 litres d'essence, soit « suffisamment pour le voyage », et possédaient un équipement de communication satellitaire, selon la même source.

Des premières recherches sans succès


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles