Amazonie: disparition d’un journaliste, Bolsonaro évoque une «aventure peu recommandable»

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’inquiétude monte encore d’un cran au Brésil, trois jours après la disparition d’un spécialiste des peuples autochtones et du journaliste anglais qui l’accompagnait en Amazonie. Le président Jair Bolsonaro affirme qu’ils ont pu être exécutés après s’être lancés dans une aventure peu recommandable.

Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

La police fédérale appuyée par un hélicoptère de la Marine poursuit ses recherches dans la réserve amérindienne de la Vallée du Javari, proche de la frontière péruvienne. Située dans l'ouest de l'Amazonie, cette vallée est très difficile d'accès et abrite des tribus souvent totalement isolées. Cette région connaît une escalade de la violence armée en raison de la présence de mineurs, d'orpailleurs et de braconniers. Les Indiens qui vivent dans la région ont également entrepris leurs propres recherches.

Le président Bolsonaro a évoqué l’affaire, en décrivant la région comme « complètement sauvage »: « Vraiment, deux personnes seules sur un bateau dans une région comme ça, complètement sauvage, c’est une aventure peu recommandable. Tout peut arriver. Il se peut qu’il y ait eu un accident, ils ont pu être exécutés, tout est possible. J’espère et je demande à Dieu qu’on les retrouve sains et saufs rapidement. »

(et avec AFP)


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles