Amazon surfe sur la vague sanitaire, bénéfice trimestriel record

par Jeffrey Dastin
·2 min de lecture
AMAZON SURFE SUR LA VAGUE SANITAIRE AVEC UN BÉNÉFICE TRIMESTRIEL RECORD

par Jeffrey Dastin

(Reuters) - Amazon a fait état jeudi d'un bénéfice record sur la période janvier-mars, les consommateurs ayant privilégié le commerce en ligne sur fond de crise sanitaire du coronavirus et les entreprises ayant déboursé davantage pour que leurs produits soient stockés et vendus par le géant américain.

Le titre du groupe progressait de 4% dans les échanges d'après clôture.

Depuis le début de l'épidémie de coronavirus aux Etats-Unis, les consommateurs n'ont cessé de s'appuyer davantage sur Amazon pour la livraison de produits de base et d'équipements, alors que nombre de commerces "traditionnels" sont restés fermés.

Amazon affiche ainsi un bénéfice record pour le quatrième trimestre consécutif, ayant attiré plus de 200 millions de membres dits "Prime" et recruté plus de 500.000 employés afin de suivre la cadence de la hausse constante de la demande.

Le géant du commerce en ligne affiche des ventes nettes de 108,52 milliards de dollars au premier trimestre, contre 75,45 milliards de dollars un an plus tôt. Les analystes anticipaient un chiffre de 104,47 milliards de dollars, selon les données IBES de Refinitiv.

Jeff Bezos a vanté les résultats de la division d'informatique dématérialisée ("cloud"), Amazon Web Services (AWS), dont le président Andy Jassy doit prendre cet été sa succession à la tête de l'ensemble du groupe.

Il a déclaré dans un communiqué de presse qu'en "seulement 15 ans, AWS est devenu une entreprise aux ventes annuelles de 54 milliards de dollars, faisant concurrence aux entreprises technologiques mondiales les plus importantes, et sa croissance s'accélère".

Au final, Amazon a enregistré un bénéfice de 8,1 milliards de dollars au premier trimestre, soit trois fois plus qu'à la même période l'an dernier.

Toutefois, les dépenses et la logistique liées à la crise sanitaire du coronavirus ont pesé sur le bénéfice du groupe, qui a investi dans des avions de transport et de nouveaux entrepôts dans le but de pouvoir livrer plus rapidement davantage de clients.

Le géant du commerce en ligne a dit s'attendre à un bénéfice d'exploitation pour le trimestre en cours compris entre 4,5 milliards de dollars et 8 milliards de dollars, dont environ 1,5 milliard de dollars de coûts liés au coronavirus.

(Akanksha Rana et Jeffrey Dastin; version française Jean Terzian)