Amazon Prime hausse ses tarifs en Europe pour compenser l’inflation

MICHAEL M. SANGTIAGO / GETTY IMAGES / AFP

Ses abonnés américains avaient eu la primeur en février. Amazon a annoncé mardi 26 juillet l’augmentation des tarifs de son abonnement Prime “sur ses principaux marchés européens”, rapporte le Financial Times, pour “compenser ses coûts d’exploitation” entamés par l’inflation.

La France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie sont concernés par la mesure, qui entrera en vigueur le 15 septembre. “En Allemagne, le plus grand marché d’Amazon en dehors des États-Unis, les frais d’adhésion augmenteront de 30 %, tandis que les abonnés Prime en France paieront 43 % de plus” (de 5,99 à 6,99 euros par mois). Pour les abonnés britanniques, ce sera 20 % de plus. Le quotidien économique fait remarquer que ces hausses sont “plus importantes que l’augmentation de 17 %” demandée aux abonnés américains au début de l’année.

Sureffectifs et entrepôts démesurés

“Le géant du commerce électronique et de l’informatique dématérialisée, dont le chiffre d’affaires s’élève à 1,2 milliard de dollars [1,18 milliard d’euros], fait face à une flambée des coûts dans le secteur de la vente au détail, due aux tensions dans les chaînes d’approvisionnement, aux sureffectifs et à une expansion démesurée de l’espace de stockage pendant la pandémie.”

En outre, Amazon doit “dépenser massivement” pour des contenus qui lui permettent de concurrencer Netflix. L’entreprise a notamment acheté les droits de la Ligue des champions de football et va produire une nouvelle série adaptée du Seigneur des anneaux. Sans oublier son rachat du studio MGM pour la bagatelle de 8,45 milliards de dollars (8,28 milliards d’euros).

Les abonnés Prime sont “essentiels pour les bénéfices d’Amazon, car ils dépensent généralement plus d’argent sur le site et achètent plus souvent que les autres clients”, explique le quotidien économique britannique. Cependant, la livraison en un ou deux jours, attrait majeur de l’abonnement, coûte “de plus en plus” à Amazon, en raison de la flambée des prix du carburant et de la hausse des prix. L’entreprise a estimé qu’il était temps de “répercuter certains coûts” sur ses clients.

[...] Lire la suite sur Courrier international

Sur le même sujet :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles