Amazon prédit des ventes record au 4e trimestre et une hausse des coûts liés au COVID-19

·3 min de lecture
AMAZON PRÉDIT DES VENTES RECORD AU 4E TRIMESTRE ET UNE HAUSSE DES COÛTS LIÉS AU COVID-19
AMAZON PRÉDIT DES VENTES RECORD AU 4E TRIMESTRE ET UNE HAUSSE DES COÛTS LIÉS AU COVID-19

(Reuters) - Amazon a prédit jeudi une hausse de ses ventes durant la période des fêtes de fin d'année, mais aussi de ses coûts liés à la pandémie de COVID-19, alors que les consommateurs devraient continuer à se tourner davantage vers le commerce en ligne avec la poursuite, voire l'amplification en Europe, de la crise sanitaire.

L'action a réagi de manière volatile dans les transactions après la clôture à Wall Street.

Le groupe de Jeff Bezos a globalement profité de la pandémie due au nouveau coronavirus depuis qu'elle s'est étendue à l'Europe et aux Etats-Unis au printemps. Tandis que les magasins en "dur" devaient fermer en raison des confinements de population, Amazon a recruté plus de 400.000 employés et a dégagé sur la période juillet-septembre un bénéfice record pour un deuxième trimestre consécutif, à 6,3 milliards de dollars (5,4 milliards d'euros).

Cette situation fait du géant de la distribution en ligne une cible, notamment pour certains responsables politiques. Amazon est ainsi accusé de détenir un monopole face aux commerçants utilisant ses plateformes, ce qu'il conteste, tandis que plus de 19.000 de ses employés aux Etats-Unis ont contracté le COVID-19, amenant une partie du personnel à réclamer des fermetures de sites.

Amazon s'attend à ce que ses mesures de lutte contre le coronavirus lui coûtent 4 milliards de dollars durant ce trimestre, contre 2,5 milliards au cours des trois mois précédents.

Le groupe teste ses employés et fournit du matériel de protection aux nouveaux embauchés. L'activité de ses entrepôts est aussi moins productive en raison des règles de distanciation physique, ce qui contribue pour une grande part à ces coûts liés à la pandémie, a dit le directeur financier Brian Olsavsky lors d'une conférence téléphonique avec la presse.

VERS DES VENTES SUPÉRIEURES À $100 MDS AU T4

Malgré ces difficultés, Amazon s'attend à réaliser des ventes comprises entre 112 et 121 milliards de dollars au quatrième trimestre. Elles franchiraient ainsi pour la première fois la barre des 100 milliards alors qu'elles ont déjà été supérieures aux attentes au troisième trimestre, à 96,1 milliards contre 92,7 milliards anticipés par les analystes selon les données IBES de Refinitiv.

"Même s'il était évident que le basculement vers le commerce en ligne alimenté par la pandémie maintiendrait le chiffre d'affaires d'Amazon à un niveau élevé, il a surpris en dépassant aisément une barre déjà haute", a dit Andrew Lipsman, analyste chez eMarketer.

Jeff Bezos a lui-même exprimé son optimisme pour les semaines à venir.

"Nous constatons que le nombre de clients achetant en avance leurs cadeaux pour les fêtes est plus élevé que jamais, ce qui est l'un des signes indiquant que cela va être une période des fêtes de fin d'année sans précédent", a-t-il dit dans un communiqué.

Amazon s'attend à un bénéfice d'exploitation compris entre 1,0 et 4,5 milliards de dollars sur le trimestre, ce qui est toutefois inférieur aux 5,8 milliards anticipés par les analystes selon FactSet.

Dans l'informatique dématérialisée ("cloud"), activité traditionnellement dynamique et favorisée par le télétravail et les jeux en ligne pendant le confinement, Amazon Web Services (AWS) a affiché une croissance de 29% au troisième trimestre alors que les revenus de son concurrent Microsoft ont bondi de 48%.

(Akanksha Rana à Bangalore et Jeffrey Dastin à San Francisco; version française Bertrand Boucey)