Amazon : 44 milliards de chiffre d’affaires... et pas un euro d’impôt sur les sociétés

·1 min de lecture

La semaine dernière, le "Guardian" révélait une fois de plus l’absurdité fiscale des comptes de la multinationale Amazon. Décryptage et explications avec Eric Vernier, spécialiste de l'évasion et de l'optimisation fiscale des grands groupes.

Chez Amazon, la pandémie, on redemande ! En 2020, la multinationale a triplé ses bénéfices, son PDG, Jeff Bezos est devenu le premier homme à accumuler une fortune de 200 milliards de dollars et son bébé a réalisé un chiffre d’affaires record de 44 milliards en Europe. Seul problème : sur le vieux continent, le géant du numérique n’a payé aucun impôt sur les sociétés. Amazon a même bénéficié de crédits d’impôts à hauteur de 56 millions d’euros... et dans la plus stricte légalité. La raison ? Des montages financiers qui permettent à l’entreprise de démontrer qu’elle ne réalise aucun bénéfice sur le sol européen. Un joli tour de passe-passe expliqué par Eric Vernier, directeur de l’ISCID-CO, expert sur les questions de blanchiment, de fraude et d’optimisation fiscale.Marianne : Pouvez-vous d’abord nous expliquer ce qu’est l’impôt sur les sociétés ?Eric Vernier : L’impôt sur les sociétés est calculé de la même manière dans quasiment tous les pays qui l'utilisent. C’est un impôt sur les bénéfices des entreprises. Si une société ne réalise pas de bénéfice - que ces dépenses sont supérieures ou égales à ces recettes - elle ne paiera aucun impôt sur les sociétés. En revanche, tous les pays de l'UE n’imposent pas au même taux : en...

Lire la suite sur Marianne

A lire aussi

Nordahl Lelandais condamné à 20 ans de réclusion pour le meurtre d'Arthur Noyer

Jérusalem-Est : au moins 20 citoyens palestiniens tués, dont neuf enfants

Arrivée d'Amazon vers Metz : "Attirer des entrepôts n'est pas un enjeu national"

Plus de 90% des journalistes de "20 Minutes" en grève, opposés aux suppressions de postes

Climat, data, ex-usine PSA... : Amazon, le roi de l’opportunisme sanitaire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles