Amandine Pellissard (Familles nombreuses) : Le diagnostic d'un neuropédiatre sur les retards de ses enfants

Pas facile tous les jours d'être Amandine Pellissard. Après avoir été harcelée par de dangereux haters sur les réseaux sociaux et même avoir reçu des menaces de mort envers sa famille, la maman de huit enfants a confié avoir des problèmes avec plusieurs de ses enfants qui auraient des difficultés de développement. Le 13 mai 2022, la candidate de l'émission Familles nombreuses : la vie en XXL a ainsi annoncé qu'elle avait rendez-vous avec un neuropédiatre pour deux de ses fils : Charles et Hector.

"Rien à dire en tout cas sur la prise en charge. Le médecin était top, mais par rapport aux garçons, ce qu'il en ressort [...] c'est qu'il y a, effectivement, un retard de langage [...] et aussi quelques petits soucis de motricité fine", a-t-elle confié à la sortie de ce rendez-vous médical précisant que "Charles a plus de mal à rester concentré longtemps sur une tâche". Chose étonnante pour la maman, "le fait que les deux frères soient touchés par ce même trouble, à peu près au même âge, parce qu'ils n'ont qu'un an d'écart.(...) Là, pour le médecin, il faut explorer la piste génétique, [à cause du] fait que plusieurs de nos enfants ont présenté ces mêmes troubles et retards, au même âge."

De même, sa fille Lena a souffert également de troubles d'apprentissage lorsqu'elle était en en petite section de maternelle. Si la petite fille est maintenant une vraie...

Lire la suite


À lire aussi

Amandine Pellissard (Familles nombreuses), ses difficultés à avoir un 9e enfant : "On a été consulté... (EXCLU)
Amandine Pellissard (Familles nombreuses) accusée de trop gâter ses enfants : sa réponse cash
Amandine Pellissard (Familles nombreuses) : "Grosse angoisse", l'un de ses enfants aux urgences

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles