Amandine Pellissard explique avec surprise pourquoi la maîtresse de sa fille a porté plainte contre elle

En février dernier, Amandine Pellissard s'est confiée face caméra à ses abonnés pour leur raconter l'humiliation vécue par sa fille de la part de son enseignante. "Il faut que je vous explique un événement qui s'est passé à l'école de mes enfants (concernant Alina). Nous sommes outrés… (et le problème ne vient pas des élèves)", a-t-elle d'abord confié. Puis de poursuivre quelques minutes plus tard qu'elle n'avait pas été en mesure de fournir dans le délai imparti une attestation d'aptitude à la natation pour sa fille afin qu'elle puisse participer à un voyage scolaire. Les Pellissard avaient un rendez-vous médical important pour Maena, leur petite-dernière, et n'ont donc pas pu emmener Alina à la piscine.

À lire également

“Soulagée mais aussi inquiète” : Ambre Pons (Familles nombreuses) évoque les soucis de santé de sa fille Jade

"Ouvrez grand vos oreilles"

Une situation qui a agacé la maîtresse qui aurait eu des mots durs à l'égard de la fillette d'après les dires de cette dernière rapportés par sa mère. Elle a raconté : "La petite, elle rentre, elle me dit : 'La maîtresse quand je lui ai dit que mes parents ne pouvaient pas m'emmener faire l'attestation dans une piscine, parce qu'ils avaient un rendez-vous pour ma petite soeur…'". Puis de poursuivre : "Vous savez ce qu'elle lui a dit, avec une voix assez haute pour que tous les autres enfants puissent entendre ? : 'Ah bah oui, ta mère elle préfère faire des stories plutôt que de t'emmener faire ton attestation d'aptitude à la natation'".

Après avoir fait un signalement à l'inspection académique, Amandine Pellissard a appris que l'enseignante en question avait porté plainte contre elle, notamment, pour diffamation. C'est en se rendant à la gendarmerie concernant un différend avec son propriétaire que l'épouse d'Alexandre Pellissard a été mise au courant. "Accrochez-vous bien, ça décoiffe (…) Ouvrez grand vos oreilles", a promis Amandine avant de commencer son récit.

"C'était pour diffamation et injure... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi