Amandine Henry : son témoignage accablant qui enfonce Corinne Diacre, sélectionneuse des Bleues

·1 min de lecture

Le management, on l’a ou on l’a pas. Qu’il s’agisse du monde de l’entreprise ou du sport, les résultats sont les mêmes. Un mauvais management aura des conséquences négatives sur ses résultats ou le moral des équipes d’un chef. Ce fléau, de plus en plus présent car de plus en plus dénoncé, n’épargne personne. Pas même les joueuses de l’équipe de France de football féminine. Depuis plusieurs jours, les langues se délient, particulièrement depuis la non-sélection d’Amandine Henry, capitaine des Bleues, pour les deux derniers matches de qualification à l’Euro 2022. Ses coéquipières ont été nombreuses à ne pas comprendre ce choix de Corinne Diacre, sélectionneuse.

S’il a depuis été accepté, l’annonce n’est pas restée sans conséquence puisque Corinne Diacre ferait tout simplement vivre un enfer à ses joueuses. Après les propos troublants d’Amel Majri et Sarah Bouhaddi, c’est au tour d’Amandine Henry de sortir du silence. Au cours d’un entretien pour le Canal Football Club, la jeune joueuse de 31 ans s’est confiée sur l’ambiance toxique qui règne au sein de son équipe.

« Sportivement, je n’ai pas vécu à 100% l’épanouissement, confie-t-elle au sujet de la Coupe du monde de 2019. Humainement, je voyais des filles pleurer dans leur chambre. Ça a été un chaos total ». Les mots employés par Amandine Henry sont forts, mais semblent mûrement choisis pour faire part du mal-être que Corinne Diacre fait naître chez ses joueuses et du « climat très négatif » que son management instaure.

Amandine (...)

Lire la suite sur le site de Voici

VIDEO Dany Brillant : pourquoi son père ne s'est jamais remis de son arrivée en France
INTERVIEW Tom Villa (Ring Comedy Club) : l'humoriste dévoile les coulisses de son nouveau programme
PHOTO Aya Nakamura en couple : elle poste un cliché où elle embrasse son chéri
Michael Schumacher remis de son accident ? Son ami Jean Todt en dit plus sur son état de santé
PHOTO Julien Courbet : l'animateur dénonce des faits de violence très graves