Amanda Lear "seule depuis des années" : pourquoi elle "ne souffre pas" du confinement

Si beaucoup imaginent la mystérieuse Amanda Lear comme une femme toujours très entourée, vivant la nuit et ne pouvant s'empêcher de faire la fête parmi des centaines de personnes dans les clubs les plus branchés de la planète, ils font fausse route. L'actrice et chanteuse de 69 ans s'est exilé au calme, loin de Paris, et tout cela lui convient très bien !

Invitée de l'émission A la bonne heure présentée par Stéphane Bern sur RTL ce lundi 27 avril, Amanda Lear, en direct de sa propriété dans le sud de la France, est revenue sur cette période de confinement due à la pandémie de coronavirus. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'ex-muse de Salvador Dali vit plutôt positivement cet isolement imposé, et pour cause, elle vit seule depuis des années.

"Y a plus de fiancé, c'est fini tout ça"

Au micro de Stéphane Bern, elle a confié : "Je vis dans un petit village, je suis toute seule, je vis seule depuis des années. Ça ne me gêne pas du tout cette histoire de confinement, car j'adore être seule. Je peins toute la journée, je vis avec des chats, je fais un peu de cuisine." Puis, au fil des mots, elle s'est petit à petit livrée sur son intimité : "Je m'occupe, c'est fini, y a plus de fiancé, c'est fini tout ça, y a plus rien du tout. Voilà, je suis très heureuse d'être toute seule !", a-t-elle clos le sujet.

Ce n'est pas la première fois qu'Amanda Lear évoque son agréable confinement. A la fin mars, elle avait déclaré dans les pages du quotidien régional La Provence : "Ça ne me dérange

Retrouvez cet article sur GALA

Emmanuel Macron « présomptueux », Édouard Philippe « entêté » : le couple exécutif décrypté
"Personne ne devrait être surpris" : Meghan Markle nargue encore la famille royale au sujet de sa nouvelle vie
Le prince Harry tente de se rabibocher avec les Anglais d’une drôle de manière
VIDEO - Cyril Hanouna, remonté, reproche à TF1 d'avoir envoyé Camille Combal "à l'abattoir"
Édouard Philippe en danger ? "Le premier trophée, ce sera ta tête !"