Amanda Lear : « Quand j’ai annoncé que j’allais participer à Camping Paradis, on m'a répondu : "Mais tu es folle" »

·1 min de lecture

Après plus de cinquante ans sous les feux des projecteurs, vous voici dans la peau d’une simple invitée. Quel effet cela vous fait-il ?

Amanda Lear : (Rires) C’est très amusant. J’avais choisi de m’éloigner du petit écran parce que l’on m’offrait des rôles qui ne me plaisaient pas. Aujourd’hui, la télé a évolué, et les rôles sont plutôt drôles à jouer. En revanche, lorsque j’ai annoncé aux copains que j’allais participer à Camping Paradis, ils m’ont répondu : "Mais tu es folle, tu ne vas pas tourner dans un camping !" Pour moi, l’important, c’est d’être populaire. Et cette série, qui mise sur la bonne humeur, l’est aussi. Lorsque la production m’a proposé d’incarner Marie- Hélène, ce personnage fantasque, je n’ai pas hésité. J’ai fermé les volets de ma maison et j’ai filé jusqu’à Martigues, le lieu du tournage !

Marie-Hélène, dite Héléna, est une femme mûre qui recherche la compagnie d’hommes beaucoup plus jeunes qu’elle…

Une vraie cougar ! Évidemment, sa fille et sa petite-fille sont horrifiées. Elles s’imaginent que ce jeune homme avec lequel elle fricote est un gigolo, qui en veut à sa fortune. Quelle rigolade ! Le seul petit problème, c’est que l’on a tourné cet épisode au début de l’hiver dernier et que l’on pelait de froid. Je plaignais ces pauvres figurants qui tournaient en maillot de bain !

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles