Amal Clooney prononce un discours en faveur des droits humains à la tribune de l’ONU

Avocate spécialisée dans le droit international et les droits de l’homme, Amal Clooney est une femme d’engagement et de convictions. Après un premier passage au siège de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en 2019 pour défendre les victimes de violences sexuelles, la philanthrope anglo-libanaise est remontée à la tribune, ce mercredi 20 septembre, en marge de la 78e Assemblée générale de l’organisation.

Cette fois, la femme de George Clooney était invitée pour coanimer un « dialogue de haut niveau » sur la Déclaration contre la détention arbitraire dans les relations entre États. Il s’agit d’un document officiel dans lequel nombre de pays s’engagent à renforcer « la coopération internationale » pour « mettre fin à la pratique des arrestations, détentions ou condamnations arbitraires visant à exercer une influence sur les gouvernements étrangers ».

À lire aussi Amal Clooney ravissante en jaune pour défendre les droits de l’homme

Cela fait écho notamment aux 900 cas de détention arbitraire de citoyens étrangers en Russie, ainsi qu’à celui des quatre Français retenus en Iran pour faire pression sur Paris, dont Cécile Kohler, mais aussi de Robert Levinson, un ancien agent du FBI retenu en Iran pendant 13 ans, jusqu'à sa mort.

Une brillante avocate

Vêtue d’un élégant tailleur gris, la chevelure relâchée, Amal Clooney a, une fois de plus, montré ses qualités d’oratrice. Diplômée de la faculté de New-York, l’avocate s’est déjà illustrée à de nombreuses reprises po...


Lire la suite sur ParisMatch