Amérique. Donald Trump pardonne Michael Flynn

Courrier international (Paris)
·1 min de lecture

Le président américain a accordé son pardon à Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale, condamné pour avoir menti au FBI. Une décision qui a scandalisé les démocrates. Donald Trump a par ailleurs réitéré ses accusations de fraude électorale, pendant que Joe Biden s’est adressé au peuple américain à l’occasion de la fête de Thanksgiving.

Donald Trump l’a, comme souvent, annoncé sur Twitter. Il a accordé mercredi 25 novembre son pardon à Michael Flynn, son ancien conseiller à la sécurité nationale, condamné pour avoir menti au FBI. “Félicitations au général Flynn et à sa formidable famille. Je sais que maintenant vous allez véritablement passer une fantastique fête de Thanksgiving”, a posté le président américain sur le réseau social.

Ainsi, il “récompense un loyaliste”, explique le Los Angeles Times, en précisant que la décision était “très attendue”. Forcé de le renvoyer seulement trois semaines après sa prise de fonction, M. Trump a pris régulièrement la défense publiquement de son ex-conseiller. M. Flynn avait reconnu avoir menti au FBI sur ses conversations avec l’ambassadeur de Russie avant de revenir sur ses aveux et d’accuser les enquêteurs de l’avoir “ciblé injustement”, rappelle le quotidien californien.

C’est la fin d’une “odyssée de trois ans”, commente USA Today. Fox News préfère parler de “saga juridique”. Cette saga est liée à l’enquête sur l’ingérence russe lors de la campagne électorale de 2016. Une enquête dont “l’ombre a accompagné la première moitié de son mandat”, note le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :