Comment améliorer le bien-être animal dans les élevages ?

·1 min de lecture

« SIXIÈME SCIENCE » - Avec l'aide des consommateurs, les agriculteurs français, régulièrement épinglés pour le manque de soin apporté aux poules, cochons, ovins ou bovins qu'ils élèvent, prennent le taureau par les cornes !function(e,t){var c,a;(c=t.createElement("script")).src="https://podcasts.20minutes.fr/v1/embed/62bdb45fc61180c5a3bf4da64223d818755a635d.js",c.async=1,(a=t.getElementsByTagName("script")[0]).parentNode.insertBefore(c,a)}(0,document);

Parler du bien-être animal, c'est accepter qu'il existe aujourd'hui un mal-être dans certains élevages. Pour y remédier, ou tenter dans un premier temps d'y apporter des solutions, les consommateurs ont rendez-vous jusqu'au 16 octobre avec les producteurs au Turfu Festival. L'événement des sciences participatives accueillera plusieurs ateliers consacrés à l'agriculture, et sur les actions à mettre en place pour que les animaux qui nous fournissent œufs, lait et viande, soient traités avec dignité.

Nos invités, pour cet épisode un peu particulier, sont au nombre de trois :

-Romain Piovan, directeur du LIT Ouesterel, laboratoire d'innovation territorial qui s'est fixé pour mission d'améliorer les conditions d'élevage et d'abattage des animaux dans les exploitations de Bretagne.

-Lydiane Aubé, éthologue, chercheuse à l’Inrae (l'Institut national de recherche pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement), au sein de la Chaire bien-être animal, Vetagro-sup.

-François Mil(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Le parasite de la toxo est-il plus dangereux qu'on le pense?
Le pergélisol, la bombe climatique qui menace la planète

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles