Publicité

Amélie Oudéa-Castéra : le fils de la ministre aurait contourné Parcoursup grâce au lycée Stanislas

De nouveaux éléments embarrassants pour Amélie Oudéa-Castéra. D’après des informations révélées samedi par le site Mediapart, le fils aîné de la nouvelle ministre de l’Éducation nationale aurait bénéficié d’un système de « contournement » de la plateforme Parcoursup lancé par le lycée Stanislas.

Déjà au cœur de la tourmente en raison d’accusations de « dérives » sexistes ou encore homophobes, ce prestigieux établissement scolaire privé parisien a été épinglé dans un rapport de l’Inspection générale de l’Éducation nationale adressé au ministère en août 2023. Outre ces « dérives », les inspecteurs ont mis en exergue l’existence d'une procédure de sélection des meilleures élèves de terminale. Ces derniers seraient invités à « renoncer » à effectuer plusieurs vœux sur la plateforme Parcoursup pour privilégier les classes préparatoires de l’établissement Stanislas.

Une procédure propre à Stanislas

Cette situation serait singulière. En France, 41 lycéens ont formulé un seul vœu pour être intégrés dans une classe préparatoire, en 2023, selon des données du ministère de l’Enseignement supérieur transmises à Mediapart et au Parisien. Parmi ces élèves, 38 étaient recensés à Stanislas, dont le fils aîné d’Amélie Oudéa-Castéra. Interrogé par le média d’investigation, l’entourage de la ministre a affirmé que « (la famille de la ministre) a suivi la procédure prévue par Stanislas et chacune des étapes prévues par Parcoursup ». Le vœu du fils aîné de la ministre relève d’un « choix ...


Lire la suite sur LeJDD