Amélie de Montchalin imagine « l’action publique » de 2050

·2 min de lecture

Amélie de Montchalin imagine « l’action publique » de 2050

« 30 ans c’est long, mais pour réussir à horizon 30 ans, il y a des choix qui se prennent maintenant. » Et des orientations nouvelles dans l’administration, il y en a effectivement depuis quelques années. Par la force des choses déjà, la dématérialisation et la transition numérique transforment profondément les relations des citoyens avec l’Etat. Amélie de Montchalin a par exemple expliqué que « ¾ des contacts entre les Français et le service public passent déjà par le numérique. » Cette proportion n’est pas amenée à baisser, mais la ministre de la Transformation et de la fonction publiques entend mener des changements plus profonds et structurants que la dématérialisation : « Le numérique ne doit pas être vu comme un outil qui écarterait les plus fragiles, c’est une vraie opportunité. Il ne faut pas simplement remplacer le fait de cocher des cases sur un papier par le fait de cocher des cases sur un site internet. Il faut des décisions structurantes qui produisent du ‘bon numérique’, en le rendant plus inclusif ou en allant au-devant des démarches pour lutter contre le non-recours. »

« L’action publique » plutôt que « réforme de l’Etat »

Bien-sûr, la ministre défend le bilan du gouvernement en la matière, mais au-delà des réformes menées pendant le dernier quinquennat, Amélie de Montchalin fait aussi des évolutions qu’elle dessine aujourd’hui des transformations « inévitables » et liées à des changements structurels profonds, qui seraient donc amenés à advenir, peu importent les orientations politiques du prochain gouvernement. Il était donc moins question aujourd’hui des aspects plus politiques de la question, liée à la réforme de la haute fonction publique menée par le gouvernement, qui comprend notamment la suppression de l’ENA. Sur ce sujet, le torchon brûle entre le gouvernement et le Sénat, qui fustige la suppression du corps préfectorale et une attaque injuste sur la haute (...) Lire la suite sur Public Sénat

Covid-19 : les annonces d’Olivier Véran face à une cinquième vague « fulgurante »

« Le dialogue est fermé d’avance » : le budget 2022 de la Sécurité sociale rejeté en nouvelle lecture au Sénat

Concentration des médias : la commission d’enquête du Sénat commence ses auditions la semaine prochaine

Fonction des directeurs d’école : le Sénat a définitivement adopté le texte

Naufrage à Calais : « Les passeurs s’engraissent sur le dos de la misère humaine » dénonce Marc Fesneau

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles