Alzheimer se transmettrait davantage par les mères selon une étude

La maladie d'Alzheimer dite « familiale » est héréditaire. Si un parent est porteur de l'un ou l'autre des gènes défectueux (PSEN1, PSEN2 ou APP), les enfants ont 50 % de chances d'hériter de la maladie. Une nouvelle étude menée par des scientifiques du Mass General Brigham suggère qu’une personne dont la maman présente un gène défectueux présente plus de risque que lorsqu’il s’agit du père. La recherche publiée au sein de JAMA Neurology a été menée sur 4 400 adultes de 65 à 85 ans, sans déficience cognitive.

Les participants ont été interrogés sur l'apparition des symptômes de perte de mémoire chez leurs parents

« Notre étude a révélé que si les participants avaient des antécédents familiaux du côté de leur mère, un taux d'amyloïde plus élevé était observé », a déclaré l'auteur correspondant principal Hyun-Sik Yang, MD, neurologue au Mass General Brigham et neurologue au Brigham and Women's Hospital. Il exerce également médecin chercheur en neurologie pour le Mass General Research Institute. L’étude suggère que les antécédents maternels représentaient un risque plus élevé de développer la maladie d'Alzheimer. L'équipe du Dr Yang a examiné les antécédents familiaux des personnes âgées de l'étude Anti-Amyloid Treatment in Asymptomatic Alzheimer's (A4), un essai clinique randomisé. Les participants ont été interrogés sur l'apparition des symptômes de perte de mémoire chez leurs parents. Les chercheurs (...)

Lire la suite sur Top Santé

Les meilleures vitamines pour la croissance des cheveux, selon des experts
Voici la meilleure crème solaire visage pour peau grasse selon des experts
Les abeilles pourraient détecter ce cancer chez les humains
Une dermatologue de renom conseille d'ajouter ce produit pour bébé à votre routine beauté
Vous avez tendance à aller à la selle le matin ? Voici ce que cela signifie selon un médecin