Alzheimer : des ordinateurs bientôt capables de diagnostiquer la maladie ?

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
cropped view of senior man playing with puzzles (LightFieldStudios via Getty Images)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Rien n’arrête le progrès. Des chercheurs de l’Université de Boston ont développé un nouvel outil qui serait capable de diagnostiquer la maladie d’Alzheimer. Le tout : plus rapidement et avec moins de ressources financières.

Diagnostiquer la maladie d’Alzheimer est un processus long et très coûteux. Après avoir effectué de longs examens neuropsychologiques en personne, les cliniciens doivent transcrire et analyser chaque réponse en détail. Mais tout ce procédé pourrait bientôt être simplifié. Des chercheurs de l’Université de Boston (États-Unis) ont développé un nouvel outil qui automatiserait chacune de ces étapes. Leur modèle informatique, expliqué et relayé par le site Science Daily, peut détecter les troubles cognitifs à partir d'enregistrements audio de tests neuropsychologiques. Et bonne nouvelle pour les patients : aucun rendez-vous en personne n’est nécessaire.

"Cette approche nous rapproche d'une intervention précoce", a expliqué Ioannis Paschalidis, le co-auteur de l'article et professeur émérite d'ingénierie du BU College of Engineering. Comme il l’a rappelé, une détection plus rapide et plus précoce d'Alzheimer pourrait conduire à des essais cliniques plus importants ciblés sur des individus aux premiers stades de la maladie.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Une avancée significative

"Cela peut constituer la base d'un outil en ligne qui pourrait toucher tout le monde et augmenter le nombre de personnes qui se font dépister tôt", a-t-il ajouté. Une avancée significative qui permettrait potentiellement de réaliser des interventions cliniques pour ralentir le déclin cognitif. Le modèle serait non seulement capable de distinguer avec précision les personnes en bonne santé de celles atteintes de démence mais également de détecter les différences entre les patients atteints de troubles cognitifs légers et ceux atteints de démence.

Le modèle donne également un aperçu des parties de l'examen neuropsychologique les plus efficaces pour déterminer si un individu a une déficience cognitive. Ils ont découvert, par exemple, que le Boston Naming Test, un exercice au cours duquel les cliniciens demandent aux individus d'étiqueter une image en utilisant un mot, est le plus informatif pour un diagnostic précis de la démence. "Cela pourrait permettre aux cliniciens d’y allouer des ressources supplémentaires pour faire plus de dépistage, avant même l'apparition des symptômes", explique Paschalidis.

Au total, selon l’OMS, 55,2 millions de personnes dans le monde sont atteintes d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée.

VIDÉO - Parkinson, Alzheimer, épilepsie : comment repérer les premiers signes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles