Maladie d’Alzheimer : les conseils d’un neurologue atteint d’une forme précoce

·2 min de lecture
Brain from wooden puzzles. Mental Health and problems with memory.

Lui-même touché par la maladie, le Dr Gibbs distille des mesures de prévention pour ralentir la progression de cette pathologie dans un nouveau livre.

Plus d’un million de Français sont atteints par la maladie d’Alzheimer. Le Dr Daniel M. Gibbs, neurologue, est lui aussi atteint par une forme précoce de la maladie. Il a publié un livre A tattoo on my brain (Un tatouage dans mon cerveau) où il distille certains conseils pour ralentir au maximum la progression de la maladie. "Il est facile de dire que je n'ai pas de chance d'avoir la maladie d'Alzheimer. Mais en vérité, j'ai de la chance d'avoir trouvé ce que j'ai trouvé, quand je l'ai trouvé", résume le neurologue de 69 ans.

Dans son livre, le Dr Gibbs révèle ses choix de mode de vie qui pourrait aider à ralentir la progression de la maladie comme le rapporte The Independent. Selon lui, il serait possible de mettre en place certaines choses avant même l’apparition des premiers symptômes : "Le message important est que toutes ces modifications sont susceptibles d'être plus efficaces lorsqu'elles sont commencées tôt, avant qu'il y ait une quelconque déficience cognitive. Les changements pathologiques dans le cerveau qui entraînent la maladie d'Alzheimer commencent des années avant le début de la déficience cognitive - jusqu'à 20 ans pour les plaques amyloïdes. Une fois que les cellules nerveuses du cerveau commencent à mourir et que les troubles cognitifs commencent, les modifications du mode de vie semblent avoir un impact moindre, voire nul."

VIDÉO - "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Bien manger... et bien dormir

Concrètement, pour réduire le risque d’apparition de la maladie d’Alzheimer, le neurologue rappelle la nécessité d’avoir une activité physique régulière et d’adopter un régime alimentaire comme la diète méditerranéenne (légumes verts, noix et aliments riches en flavanols, etc). Il conseille également de stimuler son cerveau et de le défier avec de nouveaux apprentissages (une langue étrangère, un nouveau livre, un nouveau morceau de musique, etc). De plus, pour lutter au maximum contre la progression de la maladie, le neurologue encourage à garder des liens sociaux.

Concernant l’hygiène de vie, il recommande de dormir suffisamment et de rester attentif à l’apparition de certains troubles comme l’apnée du sommeil. Enfin, il rappelle la nécessité de traiter le diabète et l’hypertension artérielle.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles