Alzheimer : 10 habitudes quotidiennes qui augmentent les risques

·1 min de lecture

Actuellement en France, on estime le nombre de malades d'Alzheimer à 800 000 personnes. Alors que la médecine progresse sur le sujet, il resterait encore deux tiers des malades non diagnostiqués. Et plus la durée de vie augmente, plus les formes de démence suivent la courbe.

Récemment, des chercheurs de l'Inserm ont démontré que la maladie d'Alzheimer n'était pas systématiquement marquée par une perte de mémoire. Il existe en tout une dizaine de signes évocateurs de la maladie, tels que des troubles du langage, des changements d'humeur et de personnalité, des troubles de l'orientation, une anxiété, des troubles des fonctions exécutives, auxquels est venu récemment s'ajouter la perte d'odorat.

Corriger certaines habitudes quotidiennes

La susceptibilité individuelle à la maladie possède une composante génétique, puisque le risque de développer la maladie est en moyenne multiplié par 1,5 si un parent du premier degré est touché, et par 2 si au moins deux le sont. Mais la maladie est aussi déclenchée et aggravée par des facteurs environnementaux et des habitudes quotidiennes. Les chocs violents à la tête, une alimentation trop grasse, le manque d'activité physique, les troubles du sommeil, le surpoids... peuvent faire partie des facteurs de risque.

A l'inverse, certaines habitudes (comme nager en eau froide, dire stop au tabac ou encore adopter le régime méditerranéen) pourraient avoir un effet protecteur contre les troubles neurologiques.

En vidéo

(...)

Lire la suite sur Topsante.com

Myopathie de Duchenne : une thérapie génique à l'essai, une première en France
Tous Anti-Covid-Carnet : comment marche l'application ?
DIRECT Covid-19 en France ce 20 avril : chiffres, annonces
Les hémorroïdes en 5 questions
A quoi vont servir les chimères homme-singe créés pour la première fois ?