Altice, Alstom : ces sociétés très connues liées aux colonies israéliennes

Elle était annoncée depuis des semaines. L'ONU a publié mercredi 12 février une liste de 112 sociétés ayant des activités dans les colonies israéliennes, considérées comme illégales par le droit international, une initiative qualifiée de "honteuse" par Israël mais saluée comme une "victoire" côté palestinien. On y trouve une grande majorité de firmes ayant leur siège en Israël, mais aussi plusieurs grands noms internationaux. Au total 94 sont basées dans l'Etat hébreu et 18 à l'étranger.

Parmi les grandes entreprises listées par l'ONU, des grands nom du tourisme comme Airbnb, Expedia, TripAdvisor, Booking ou Opodo mais également de grands noms français comme Alstom ou Altice Europe, le géant de Patrick Drahi et le mastodonte américain Motorola. "J'ai conscience que ce sujet a été, et continuera d'être, matière à controverse", a déclaré la Haut-Commissaire aux droits de l'Homme de l'ONU Michelle Bachelet, tout en soulignant que ce rapport se "basait sur des faits".

Pas un processus judiciaire

Ce document "traduit l'attention sérieuse qui a été apportée" à ce travail "sans précédent et particulièrement complexe", a-t-elle ajouté dans un communiqué. "Il s'agit d'une reddition honteuse aux pressions de pays et d'organisations qui veulent causer du tort à Israël", a immédiatement réagi le ministère israélien des Affaires étrangères. Il s'est toutefois félicité de voir que "la majorité des pays a refusé de se joindre cette campagne de pression politique".

>> A lire aussi - Israël autorise l’importation de porc... casher

A l'inverse, le chef de la diplomatie palestinienne Riyad al-Maliki a salué "une victoire pour le droit international et nos efforts diplomatiques". Cette liste va contribuer à "assécher les puits du système colonial incarné par les colonies illégales dans les Territoires palestiniens occupés", a-t-il poursuivi.

Ce rapport répond à une résolution de 2016 du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU demandant une "base de données de toutes les entreprises engagées dans

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vins et spiritueux : une année 2019 record pour les exportations françaises
La monnaie, une chose trop importante pour être gérée par l’État ?
Réforme des retraites : les syndicats dénoncent l'immobilisme sur la pénibilité
Note salée pour la restauration de Big Ben
WhatsApp passe le cap des 2 milliards d'utilisateurs dans le monde