Alstom annonce vouloir recruter 7.500 employés dans le monde en 2022

·1 min de lecture
© HAUKE-CHRISTIAN DITTRICH / DPA / AFP

Un an après le rachat du canadien Bombardier Transport , le constructeur ferroviaire Alstom a annoncé sa volonté de recruter 7.500 personnes dans le monde en 2022 pour répondre à la demande, avec la volonté de recruter des profils très qualifiés dans la tech et plus de femmes. "L'entreprise a doublé de taille il y a un an, on est présents dans 70 pays et notre carnet de commandes est assez significatif donc on a des besoins partout dans le monde pour exécuter les contrats", a expliqué à l'AFP la directrice des ressources humaines (DRH) du groupe, Anne-Sophie Chauveau-Galas.

Le groupe français, qui construit le TGV , le RER de Johannesburg, le métro parisien ou encore le tram de Berlin, ainsi que des systèmes de signalisation, et assure leur maintenance, compte actuellement 72.000 salariés. Son carnet de commandes est au plus haut, avec 77,8 milliards d'euros au 31 décembre.

1.000 recrutements en France

Alstom vise le recrutement de 6.000 ingénieurs et managers ainsi que 1.500 ouvriers et techniciens. "On a besoin d'anticiper et de se préparer pour livrer nos clients en temps et en heure", a insisté Mme Chauveau-Galas. Récemment, Alstom a par exemple décroché un contrat pour fournir 200 trains régionaux à la compagnie publique norvégienne Norske Tog pour 1,8 milliard d'euros ou encore 25 trains rapides à la compagnie de chemin de fer suédoise SJ (680 millions d'euros).

La société cherche à se renforcer sur tous les continents, en particulier en Europe où 3.900 postes sont à pou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles