Alsace : les poteries de cuisine, un savoir-faire à protéger

Dans la cuisine du chef étoilé Yannick Germain, les terrines traditionnelles en terre cuite occupent une place de choix. Dans ces terrines, un pain que Yannick Germain sert habituellement directement à la table de ses clients. "L'intérêt, c'est justement d'avoir cette cuisson un petit peu à l’étouffé, qui va créer un peu de vapeur, qui va nourrir le pain, et qui va permettre d'avoir une belle croûte et un pain bien croustillant”, explique le chef. Pour Yannick Germain, ces cocottes alsaciennes restent des incontournables. “Cela fait partie de l’image de la gastronomie alsacienne. Tout le monde doit avoir ça dans sa cuisine !”, affirme ce dernier. Des poteries originaires du Bas-Rhin Ces poteries sont façonnées dans la ville de Soufflenheim, dans le Bas-Rhin. Le village comptait plus de 50 ateliers de poterie au début du siècle dernier. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu’une dizaine. Sont fabriqués ici des moules à Kougelhopf, des plats à Baeckeoffe, des plats à gratins ou encore des tasses. La poterie vernissée alsacienne est faite d’une argile particulièrement résistant à la cuisson.