En Alsace, les massifs enneigés attirent la foule des grands jours

Les remontées mécaniques sont toujours fermées mais qu’importe : chacun veut son bol d’air pur. En Alsace, la station de ski Champ du feu (Bas-Rhin) est prise d’assaut depuis que la neige est tombée en abondance. Le week-end, les routes pour accéder au domaine sont saturées. Alors les amoureux de la neige se lèvent tôt pour éviter les bouchons et avoir une place pour se garer. Un petit sacrifice au regard de ce paysage aux allures de Grand Nord. "C’est quand même le spot le plus sympa à une heure de Strasbourg", raconte cet amateur de ski de fond. En revanche, ceux qui partent trop tard doivent rebrousser chemin. C’est le troisième week-end qui nécessite une fermeture des accès par les autorités, depuis le col de Charbonnière et de la Rothlach, pour des raisons de sécurité. Refuges et distanciation sociale Les endroits les plus retirés d’Alsace n’échappent pas à cet engouement pour la neige. Dans le Haut-Rhin, les balades en raquettes sur les crêtes près de Kirchberg attirent beaucoup de monde. "Ça fait vraiment du bien de revoir des gens, de pouvoir se balader", explique ce randonneur qui déjeune dans un refuge plein à craquer. Quinze personnes y mangent, séparés en deux groupes installés à des tables différentes. Et le respect de la distanciation sociale n'est pas évident. "On a fait les tests, on est tous négatifs", se défend l’une des randonneuses d’un groupe. "On a des gens qui ne respectent pas les règles, témoigne le maire de Sickert. Il faut faire un rappel à l’ordre et parfois verbaliser", ajoute l’élu. Mais, avec le flux de randonneurs, ils sont nombreux à passer à travers les mailles du filet.