Alsace : un gîte complètement dévasté après une soirée sauvage, le propriétaire sous le choc

·1 min de lecture

Le propriétaire d'un gîte situé sur les hauteurs de Grendelbruch dans le Bas-Rhin a eu une mauvaise surprise au moment de récupérer son bien, loué pour un anniversaire via Booking.com, relatent France Bleu Alsace et les Dernières Nouvelles d'Alsace. Seules huit personnes dont une grand-mère devaient y séjourner, mais c'est en réalité une véritable fête clandestine qui a été organisée.

L'invitation avait été lancée sur les réseaux sociaux, avec un prix d'entrée fixé à 20 euros. Résultat : près de 200 personnes se sont retrouvées samedi 19 juin dans la soirée, dans ce luxueux gîte de 200 m², situé à 700 mètres d'altitude, avec spa et terrasse, dans la vallée de la Bruche. Musique, alcool, ou encore gaz hilarant étaient au programme des festivités.

Face aux nuisances excessives, les voisins ont contacté la gendarmerie. Mais sur place, la brigade de Rosheim n'a rien relevé d'anormal. Ce n'est que le lendemain, au moment de récupérer les clés, que le propriétaire des lieux a constaté que son gîte avait été dévasté. Déchets, cadavres de bouteilles par dizaines, cartouches de protoxyde d'azote percées et mégots recouvraient le sol, détaille France Bleu Alsace. Outre le grand ménage à prévoir, le loueur, qui venait de rénover ce chalet, va aussi devoir repeindre les murs, réparer la climatisation, le spa, mais également les baies vitrées. Montant du préjudice : entre 25.000 et 35.000 euros.

>> A lire aussi - Airbnb : comment faire stopper les fêtes dans mon immeuble ?

L'organisateur de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : le vaccin cubain serait efficace à plus de 92%
Votre patron doit-il payer pour vos repas en télétravail ?, ces trimestres de retraite parfois inutiles… Le flash éco du jour
Covid-19 : après la France, l'Italie va aussi faire tomber le masque en extérieur
Hôpitaux : 1.800 lits supprimés en trois mois, Force ouvrière accuse le gouvernement
Élections régionales et départementales : après les bourdes, les promesses d'Adrexo et La Poste

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles