Alpinisme - Alpinisme : deux morts dans le massif du Mont-Blanc

L'Equipe.fr

Un jeune skieur de pente raide et un alpiniste sexagénaire ont trouvé la mort ce week-end dans le massif du Mont-Banc. Skieur de pente raide, le jeune Hugo Hoff (21 ans) est mort ce dimanche dans le massif du Mont-Blanc. Quand le drame s'est produit, ce freerider connu de la station des Arcs, mais formé à Serre-Chevalier, se trouvait dans le couloir Gervasutti, sur la face Est du Mont-Blanc. Il était avec un ami et ils ont chuté « sur plusieurs centaines de mètres », selon les secouristes. Hugo Hoff a été « tué sur le coup », quand l'autre skieur a été « légèrement blessé » et transporté à l'hôpital de Sallanches par hélicoptère. « Il a quasi passé toute sa vie au club, a réagi, ce dimanche soir, Patrick Gelato, le président du club haut-alpin dans Le Dauphiné Libéré. Sa famille est arrivée dans la vallée, à Saint-Chaffrey, quand son papa Jean-Christophe a pris la direction du domaine skiable de Montgenèvre (entre 2001 et 2011, avant de devenir directeur général du domaine skiable de L'Alpe d'Huez, puis de la Satelc à La Clusaz, ndlr]. Hugo, c'était une belle gueule, un "je croque la vie", une bonne tête, très bon dans ses études, le décrit Patrick Gelato, ému. Un garçon qui aimait profondément le ski. » Hugo Hoff était membre de la "Team Les Arcs", ambassadeur de la station des Arcs en Savoie où il a récemment débuté ses examens de moniteur. Il a été membre de Les Arcs Freeski Academy. Freerider d'un très bon niveau, il participait aux épreuves du Freeride World Qualifier. Les secouristes ont par ailleurs retrouvé dimanche en fin d'après-midi le corps sans vie d'un homme d'une soixantaine d'années, dont le retard « inquiétant » avait été signalé dans la matinée. L'alpiniste est parti seul vendredi depuis Les Houches « sans doute pour rejoindre le Mont-Blanc » et a chuté entre les refuges du Nid d'Aigle et de Tête Rousse, a précisé un secouriste du PGHM. Son corps a été retrouvé, peu après 18 heures ce dimanche soir, sur la rive droite de l'arête qui se situe entre la cabane des Rognes et le refuge de Tête Rousse. Il était parti du refuge du Nid d'Aigle (2 372 m) samedi matin et n'avait plus donné de signe de vie depuis. La victime évoluait seule.