Alpine A290 : la Renault R5 électrique sportive est…moins chère que prévu

Alpine A290 : la Renault R5 électrique sportive est…moins chère que prévu

Vous avez découvert il y a quelques semaines la Renault R5 E-Tech, et vous hésitez à la commander. Car, actuellement, seules les deux versions les plus chères de la nouvelle star de Renault, sont disponibles. Ainsi, il vous en coûtera entre 33 490 et 35 490 euros (hors bonus écologique) pour acheter cette petite citadine électrique française. Et si vous étirez finalement un peu votre budget, de 2 000 euros environ, vous pourriez être propriétaire d’une Renault R5 électrique ultra sportive.

L’Alpine A290 se dévoile en ce jeudi 13 juin sous sa forme définitive après le concept-car bêta de l’année dernière. Une révélation mondiale organisée dans le cadre de la grande semaine des 24 Heures du Mans 2024, course à laquelle Alpine prendra part dès ce samedi. Ce modèle est le premier électrique d’une gamme de 7 véhicules électriques qui seront commercialisés d’ici à 2030 et a surtout la lourde responsabilité de prendre la succession des citadines sportives thermiques de la griffe Renault Sport. Connue pour ses berlinettes, Alpine mise gros sur sa bombinette A290, pour conquérir une nouvelle clientèle, plus jeune et plus urbaine, qui effectue des trajets courts et en ville.

Le côté sportif de l’Alpine A290 lui donne quelques centimètres de plus que la R5, avec tout de même des dimensions très compactes, soit une longueur de 3,99 m (contre 3,92 m pour la R5) ainsi qu’une largeur de 1,82 m (vs 1,77 m) et une hauteur de 1,52 m (vs 1,50 m). Notons aussi que le volume du coffre atteint 326 litres, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La Chine menace de se plaindre à l’OMC après les taxes de l’UE sur ses voitures électriques
Elon Musk vaut-il 50 milliards de dollars ? Tout comprendre à la bataille sur le futur de Tesla
Seniors au volant : la question du test d’aptitude relancée
JO 2024 : bouchons, routes fermées… cet été, oubliez la voiture !
Permis de conduire senior : les conducteurs les plus âgés doivent-ils passer des tests d’aptitude à la conduite ?