Alpes-Maritimes: vers une nouvelle élection municipale à Carros?

·1 min de lecture
Une élection (photo d'illustration). - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE
Une élection (photo d'illustration). - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

6244892570001_6287995688001

Carros, commune des Alpes-Maritimes d'environ 12.000 habitants, pourrait bientôt être le théâtre d'une nouvelle élection municipale. Lundi, le rapporteur du Conseil d'État s'est prononcé en faveur d'une annulation du dernier scrutin.

Maire de 2014 à 2020, Charles Scibetta (sans étiquette), estime que l'élection a été faussée par des irrégularités, d'où son recours.

"Les élections ne se sont pas déroulées à la loyale, a déclaré l'ancien édile, battu de 31 voix, au micro de BFM Nice Côte d'Azur. Le premier point, c'était ce journal anonyme qu'on apelle 'Le Ficanas', qui me salissait. C'était tellement gros au niveau des attaques que c'était impossible d'y répondre à quelques jours du scrutin."

"Aujourd'hui, j'ai un bilan"

De son côté, le nouveau maire, Yannick Bernard (Les Républicains) se dit totalement étranger à cette affaire.

En février dernier, le tribunal administratif avait rendu un jugement en faveur d'un nouveau scrutin. Yannick Bernard (Les Républicains) avait alors fait appel. Ce sera finalement au Conseil d'État de trancher, aux alentours du 10 janvier prochain.

Le maire ne semble pas craindre un retour en campagne. "Enfin, nous avons une date. Enfin, nous allons savoir si on doit repartir aux urnes ou pas, a-t-il affirmé à notre micro. Aujourd'hui, j'ai un bilan. Mon équipe et moi-même, on est en capacité d'avoir prouvé ce qu'on est capables de faire auprès des Carrossois".

Si le Conseil d'État entérine la tenue d'une nouvelle élection, ce sera au préfet d'en fixer les dates.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles