Alpes-Maritimes : le marabout qui prétendait avoir des “super pouvoirs” condamné à 6 ans de prison

Un marabout condamné à 6 ans de prison pour escroqueries et abus de faiblesse - Getty Images (Getty Images)

Le tribunal correctionnel de Nice, dans les Alpes-Maritimes, a condamné un homme à 6 ans de prison pour escroqueries et abus de faiblesse. Celui qui se présentait comme un marabout a soutiré environ 400 000 euros à ses victimes.

"L’honnêteté est à la base de son travail sérieux. Il résout vos problèmes : retour d’affection, désenvoûtement, résultat garanti en trois jours", voilà comment était présenté Kalifa G., 65 ans, dans une petite annonce vantant ses services de marabout-médium-voyant. Ces affirmations ne l’ont pourtant pas protégé de la justice française qui l’a condamné à 6 ans de prison pour escroqueries et abus de faiblesse, rapporte le journal Nice-Matin. Au moins douze de ses victimes ont été identifiées par les services de police dans les Alpes-Maritimes, dans l’Ain et dans le Rhône.

Parmi ces dernières se trouve notamment une octogénaire niçoise à laquelle Kalifa G. a soutiré près de 300 000 alors qu’elle a été jugée comme "très vulnérable, sous emprise, avec une fascination pour son prédateur" par un expert-psychiatre. Dans un autre registre, un ouvrier agricole du nom de Franck raconte qu’il a commencé par verser 400 euros pour tenter de sauver son couple mais que les choses ont vite dégénéré. Le marabout lui demande ensuite 5000 euros pour des prières et 2000 euros pour clore le dossier. "Il demandait encore et encore de l’argent. J’ai voulu mettre un terme et il a commencé son chantage. Il prétendait avoir des super pouvoirs. Il me faisait signer des papiers comme quoi je souhaitais la mort de mon ex-compagne et ensuite il menaçait de me dénoncer à la justice", explique l’homme à la barre du tribunal. Deux cas qui ne sont que quelques exemples des affaires dans lesquelles le médium est impliqué.

Une défense bancale

Paradoxalement, cet homme qui n’a pas hésité à escroquer les plus fragiles a tenté de s’attirer la compassion de la justice. "Je suis fatigué, je suis malade. Mes reins sont fichus. J’ai du diabète. C’est fini, j’arrête le maraboutage", a-t-il ainsi promis, en ajoutant qu’il rembourserait ses victimes. Une défense qui n’a pas convaincu le président du tribunal malgré le fait que Kalifa G. soit rentré de Guinée pour se présenter à la justice française de lui-même. Et pour cause, bien qu’il se soit venu au tribunal avec une canne et des lunettes réparées à l’aide de ruban adhésif, le marabout a acheté une voiture à 65 000 euros malgré une absence de revenus déclarés.

Le tribunal correctionnel de Nice a donc finalement reconnu cet homme supposément doté de super pouvoirs comme étant coupable d’escroqueries et d’abus de faiblesse. Il a été condamné à six ans de prison à effectuer tout de suite malgré le fait que le parquet ait requis sept années d’emprisonnement.

VIDÉO - Affaire Paul Pogba : le marabout qui aurait agi contre Kylian Mbappé parle pour la première fois !