Alpes-Maritimes : le fugitif soupçonné d'un féminicide retrouvé mort

·1 min de lecture

Marc Floris, le fugitif soupçonné d'un féminicide traqué par les gendarmes d'élites dans le village de Gréolières, dans les Alpes-Maritimes, a finalement été retrouvé mort à proximité de son domicile. Il se serait suicidé avec une arme à feu. Le trentenaire était recherché depuis dimanche, après la découverte à l'aube du corps d'une femme de 32 ans, tuée par balle, devant le portail de sa résidence au Plan-de-La-Tour, au-dessus du golfe de Saint-Tropez.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Identifié par les enregistrements des caméras de vidéosurveillance de la résidence et l'analyse technique du téléphone de la victime, ce salarié d'une entreprise de travaux-publics dans les Alpes-Maritimes avait pris la fuite vers Gréolières, le village de ses parents. Il était inconnu de la justice et semble avoir "été pris d'un coup de folie meurtrier, dramatique", a indiqué lundi le commandant du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes Nasser Boualam.

D'importantes recherches

Durant la nuit de lundi à mardi les recherches ont été maintenues, avec notamment des chiens et des moyens aériens équipés de caméras thermiques. Pour ces recherches, d'importants moyens ont été déployés: des unités du GIGN d'Orange (Vaucluse) et Paris, des moy...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles