Alpes-Maritimes : Avec Beltfrombike, cet Azuréen fabrique des ceintures à partir de pneus de vélo usés

·2 min de lecture

UPCYCLING - Son slogan, « faites de votre exploit un accessoire de mode responsable »

« Actuellement, il n’existe pas de filière de recyclage des pneus de vélo en France. La solution reste de les jeter dans la poubelle noire », indiquait en 2019 Wiklou, « le wiki du biclou ». Mais David Magrini, créateur de Beltfrombike, complète : « l’autre solution, c’est d’en faire une ceinture ! ».

Ce cycliste « de toujours », qui réside à Roquebrune-Cap-Martin, près de Nice, dans les Alpes-Maritimes, fait entre « 5.000 et 6.000 km » de vélo de route par an. « C’est à force de changer mes pneus que j’ai eu l’idée de faire quelque chose pour éviter de les jeter », raconte-t-il. Sellier de formation et actuellement dans le domaine de l’hôtellerie, l’Azuréen de 33 ans n’avait « jamais eu le temps de concrétiser ce projet » avant… Le confinement et le coup d’arrêt de son activité principale.

« Je n’avais rien à faire alors je me suis lancé et je me suis dit que j’allais faire les choses bien, se souvient-il. J’ai appris tout seul en prenant une vieille ceinture et en regardant comment elle était faite. J’avais des bases de ma formation initiale mais au début, j’ai tâtonné. » Il sourit en pensant aux moments où il découpait les pneus avec des ciseaux. Le Roquebrunois s’est maintenant équipé d’une (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Stationner son vélo sans peur de se le faire voler… C’est quoi cette solution proposée par deux étudiants ?
Nice : Avec Delicity, la plateforme niçoise de livraison de repas, « le restaurant, le livreur et le client sont gagnants »
Nice : « Quand on est cycliste, on doit être courageux », une association dénonce les aménagements cyclables de la ville

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles