Alpes-Maritimes : amélioration significative de la situation sanitaire à Nice

Des équipes de sensibilisation arpentent les rues du quartier des Moulins, à Nice (Alpes-Maritimes), mardi 27 avril, dans le but de convaincre les habitants de se faire vacciner. Au plus fort de l’épidémie, le taux de contamination a dépassé les 1000 cas positifs pour 100 000 habitants dans le quartier. Ces volontaires de la Métropole abordent les habitants et prennent rendez-vous pour ceux qui sont éligibles au vaccin. Le parc des expositions de la ville, le plus grand vaccinodrome de France, peut accueillir jusqu’à 5 000 patients par jour. 30% des Niçois ont reçu une première dose, soit 9% de plus que la moyenne nationale. Des mesures sanitaires qui font leurs preuves Le taux de contamination a été divisé par quatre, grâce notamment aux mesures sanitaires prises dès le mois de février. La tendance se confirme via l’analyse des eaux usées effectuée par la Métropole. A l’hôpital, l’amélioration de la situation sanitaire est flagrante : plusieurs unités Covid ont fermé, les services font pouvoir récupérer les 32 lits réquisitionnés. Le virus continue néanmoins de circuler : le taux d’incidence vient à peine de passer en dessous du seuil d’alerte maximale fixé à 250 cas pour 100 000 habitants.