Alpes-Maritimes : une école revit peu à peu, cinq mois après les intempéries

En octobre dernier, les habitants des Alpes-Maritimes ont subi de violentes intempéries. Une véritable chaîne de solidarité s’était alors mise en place. Cinq mois plus tard, cette-ci est toujours très forte, rapporte France 2, jeudi 11 mars. À Fontan, il est 7 heures mais un collégien, Bastien Cortese, se hâte pour aller en cours. Sa famille habite à 12 kilomètres de l’établissement qui se situe à Tende. Le seul moyen pour s’y rendre est une navette qui n’effectue qu’un passage dans la matinée sur une route encore en piteux état. Un principal enthousiaste Le jeune garçon aurait pu changer de collège mais il a voulu continuer de venir à Tende. Le bâtiment du collège a résisté à la tempête. Peu à peu, les collégiens reprennent le fil de la scolarité. De son côté, le principal, Jean-Marc Mion, a obtenu l’assurance, de la part de l’académie, qu’il conserverait les mêmes moyens à la rentrée prochaine, même s’il a perdu 15 élèves. L’intéressé entend attirer aussi des enseignants. Ainsi, Florisa Casale, professeure d’histoire-géographie vient de Nice pour donner des cours trois fois par semaine.