Alpes-de-Haute-Provence : des saisonniers novices pour récolter les pivoines

À Lurs (Alpes-de-Haute-Provence), les pivoines sont arrivées à maturité. Il est impossible d'attendre plus pour les récolter. Mais les équipes hollandaises, spécialisées dans ce travail de précision, ne peuvent pas se rendre en France à cause de l'épidémie de Covid-19. Il a fallu s'adapter avec une main-d’œuvre locale. Des salariés dont les secteurs d'activité sont à l’arrêt.Un partenariat avec Pôle emploi"On devait commencer notre saison en hôtellerie à partir de la fin du mois d'avril. Comme on eu des doutes sur le commencement de la saison, on a anticipé un petit peu", explique Emmanuelle Ramos, saisonnière dans le secteur du tourisme. "À l'origine, je suis sapeur-pompier. Mais par les temps qui courent, on réoriente nos choix professionnels", précise Hugo Leroy, un autre saisonnier. Ce n'est pas facile pour le producteur de s'improviser formateur. "La pivoine, cela exige beaucoup d'attention et beaucoup de minutie", indique-t-il. Ce partenariat a été rendu possible grâce à un partenariat avec Pôle emploi. Pour éviter un effet d'annonce et des salariés peu motivées, une réelle sélection s'est opérée.