Alors que l'Ouest américain suffoque, la Californie est menacée par des coupures de courant

AFP - Frederic J. BROWN

L'Ouest des Etats-Unis continuait de suffoquer sous des températures extrêmes mercredi, avec des risques de coupures de courant en Californie, dont le réseau électrique ploie face à la vague de chaleur qui s'abat sur la région depuis une semaine.

La Californie, ainsi que certaines régions du Nevada et de l'Arizona, font face à des températures brûlantes, flirtant avec les 45°C dans certains endroits, à cause d'un dôme de chaleur sur la zone. Le mercure devait encore atteindre de tels extrêmes mercredi 7 et jeudi 8 septembre 2022, selon les services météo américains, le NWS.

"Incontrôlable"

Dans cette atmosphère étouffante, plusieurs incendies d'ampleur ravagent la région et deux d'entre eux se sont déjà révélés mortels. Au nord de la Californie, le "Mill Fire" a tué deux personnes, détruit plus d'une centaine de bâtiments, et dévasté plus de 1.600 hectares dans le comté de Siskiyou. Le "Fairview Fire", qui a tué deux personnes au sud-est de Los Angeles, continue lui de grossir et "progresse plus vite que nos efforts", selon un chef des pompiers locaux, Josh Janssen. L'incendie "continue de menacer plusieurs zones peuplées", a-t-il ajouté. Depuis lundi, les flammes ont ravagé plus de 2.800 hectares.

Le mercure devrait redescendre à partir de vendredi grâce à l'arrivée d'un front d'air froid du Canada, selon les météorologistes. Mais ce phénomène apporte avec lui le risque de vents violents capables de démultiplier les flammes dans l'Ouest des Etats-Unis. "Ce front d'air froid va également engendrer des rafales de vent" sur l'Ouest américain, a expliqué le NWS dans un communiqué. "Couplé avec une humidité relativement basse, cela va probablement nourrir le risque de nouveaux départs de feu et les incendies existants risquent de se propager de manière incontrôlable."

Dans le Montana, les rafales pourraient atteindre 95 km/h, selon le Storm Prediction Center. En Californie, plus de 10.000 habitants ont reçu l'ordre d'évacuer leur logement pour se protéger du "Fairview Fire", mais beaucoup ont ignoré cette alerte selon la police du comté de Riverside, qui a envoyé ses agents faire du porte-à-porte pour tenter de convaincre les récalcitrants. "Les gens devraient le prendre plus au sérieux, vu la vitesse de propaga[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi