"Alors là, j'ai été bluffée !" : à Bordeaux, certains sont encore tout surpris d'avoir porté un écologiste à la mairie

franceinfo

La "belle endormie" s'est réveillée en vert. Dimanche 28 juin, au deuxième tour des élections municipales 2020, les Bordelais ont élu Pierre Hurmic, le candidat EELV, à 46,48% des voix, face au successeur d'Alain Juppé, Nicolas Florian, maire sortant LR (44,12%) et Philippe Poutou, le candidat NPA (9,39%). Une sensation sur cette terre du centre-droit depuis plus de 70 ans. La vague verte a surpris les Bordelais eux-mêmes mais l'envie de changement dans la capitale girondine est palpable.

>> Elections municipales 2020 : quels programmes vont appliquer les candidats écologistes dans les grandes villes conquises ?

Bordeaux dirigée par les écologistes : Nathalie, une commerçante du centre-ville, bordelaise depuis ses 16 ans, n’y aurait jamais cru. "Alors là, j'ai été bluffée ! Je ne m'attendais pas à ce que les Bordelais votent pour du vert. Je pensais qu'il prendrait quelqu'un de plus traditionnel... Je pensais les Bordelais plus traditionnels que ça. On verra... Je pense que ça peut être pas mal." La victoire de Pierre Hurmic, la commerçante a son explication : "Effectivement, il y a eu beaucoup de minéralisation sur Bordeaux, pas assez d'espaces verts. Et je pense que si beaucoup de Bordelais ont voté comme ça, c'est parce qu'ils trouvaient que (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi